Ma première fois dans un sanctuaire chaman!

Ma première fois dans un sanctuaire chaman!

Les rapports entre l’homme et la nature ou entre les hommes eux même sont souvent entretenus par des expériences qui relèvent de la transcendance : la religion au sens large; Elle englobe les croyances, les mythes, les spiritualités; tout ce qui implique l’intervention divine et pratique codifiée par des incantations ou des textes. L’Afrique est le continent par excellence de toutes ces croyances. J’ai eu l’occasion de visiter un sanctuaire chaman une fois dans ma vie et au Burkina Faso.

Sculptures et représentations des dieux et ancêtres.
Sculptures et représentations des dieux et ancêtres.

Nous venions de quitter le sanctuaire des rois Gan. Nous avions eu des heures et des heures de route puis nous sommes arrivés dans la localité. Mais il nous a fallu encore quelques heures pour arriver sur le site, vue que la route était impraticable.

Au fur et à mesure que nous rentrions dans le village, je balayais du regard ce paysage étrange. Tout est presque inerte. Les enfants qui sautillent de gauche à droite ou qui se pourchassent à travers les champs aménagés prés des concessions, la bonne humeur qui amine les petits villages que nous avions eu à traverser et visiter jusqu’à présent, tout cela était totalement absent. Après encore quelques minutes de route nous y sommes enfin arrivés à Bandiagara, un pays Lobi de Kampti dans les profondeurs de GAOUA.
Nous vîmes tout d’abord un jeune garçon, qui couru aussi tôt annoncer notre arrivée. Ensuite un jeune homme, la trentaine, le regard franc, nous accueilli et nous souhaita la bienvenue par une poignée de main bien ferme et vigoureuse. Avant de commencer la visite du sanctuaire, il nous a été recommandé de faire une offrande. Il y avait juste à l’entrée, un petit sanctuaire; juste à coté une petite calebasse dans laquelle nous déposions quelques pièces d’argent. Sous un arbre, deux femmes étaient assises, le visage pale et effacé, un pagne attaché à la poitrine; Elles avaient le corps recouvert d’une masse blanche; de la peinture, je crois. En tout en cas ça y ressemblait. Sur leurs visages, était dessiné une combinaison de symboles. Elles avaient en effet perdu leur mari. Suite à nos interrogations, le jeune homme nous a annoncé le décès du grand chaman, son père, celui que nous étions venu voir. Une chose m’a toute suite intriguée : il n’était pas permis de dire qu’il était mort, il avait plutôt fais un voyage pour rejoindre les ancêtres. Les maîtres chaman ne meurent pas; ils sont éternels. Il nous raconta comment en principe il doit succéder à son père. Une cérémonie d’intronisation devait être organisée, cérémonie durant laquelle les ancêtres seraient consultés sur sa légitimité à la succession.

Entrée du sanctuaire
Entrée du sanctuaire chaman

Nous avions continué la visite. Nous avions été envoyés dans la sale même où tout se fait : la consultation des esprits et les incantations; sale mystérieuse à vous donner des frissons. Elle était pleine de sculptures; il n’y avait presque plus de place où s’asseoir. Seul celui qui demande la consultation et le maître chaman pouvaient y être, (trois personnes au maximum). Chaque masque était la représentation d’un ancêtre ou d’un dieu et chacun était consulté différemment selon le besoin. Une d’entre elles représentait un homme et un femme, elle représente selon les dires du fils, le dieu de la fertilité. (c’était évident parce qu’il était dans une position plutôt bizarre.. lol). Des gens du monde entier venaient consulter son défunt père pour différents besoins. Il nous fait savoir que les européens étaient encore plus friands des consultations.

Ewa une amie polonaise voyage / une vue d'ensemble de la sale de consultation
Ewa une amie polonaise voyage / une vue d’ensemble de la sale de consultation

L’expérience était unique. Culte explicite ou pas, que l’on y croit ou pas, il existe toujours dans le Burkina Faso profond des pratiquants dévoués cultes des dieux et des ancêtres. Je ne sais pas si on pourrait les aligner sur les religions traditionnelles ou pas, mais ma curiosité a été satisfaite et j’ai appris qu’il existe un autre monde totalement opposé à la vie de nos grandes capitales.

Comme à la fin de chaque article que j’écris sur mon expédition burkinabé, je vous conseille d’y faire un tour, pour vivre l’expérience de vous même.

Cet article a 10 commentaires

  1. Bonjour et merci de nous faire découvrir cela à travers ton voyage. Que retiens tu de cette experience ?

    1. Plus j’entrais en contacte avec toutes ces différentes collectivités, lors de mon voyage
      et plus je développais une grande ouverture d’esprit et un esprit critique.
      C’est juste fou comme ce que l’on avait appris jusqu’à présent
      peut prendre un coup lorsqu’on l’on essai de découvrir d’autres horizons.

  2. Chère soeur, merci pour ce partage. Il est d’un grand intérêt pour ma personne, et pour tous les burkinabé de connaître leur culture.

    1. Merci à toi de toujours me lire. bisous

  3. Merci de m’avoir fait voyager au travers de tes lignes. J’avais l’impression d’y être.

    1. Merci à toi ma belle. c’est un plaisr.
      N’oublie pas de t’abonner. bisous

  4. Belle découverte! Très intéressant! Merci ❤️

    1. Merci bien chérie. c’est un plaisir. bisous

    1. Bonjour.
      Le sanctuaire est situé à Bandiagara un pays Lobi de Kampti vers GAOUA.
      Merci à vous et n’oubliez pas de vous abonnez.

Laisser un commentaire

×
×

Panier