Achetez la marque plus que le vêtement !

Achetez la marque plus que le vêtement !

On aime crier à qui veut l’entendre notre envie de faire valoir et promouvoir le made in Burkina. Paradoxalement, lorsqu’on entre dans une boutique et que l’on nous donne le prix d’un vêtement la première chose que l’on entend c’est « wooo », ensuite « est-ce-que tu peux me faire un prix? >> Lorsqu’on essaie nous faire comprendre que les prix sont fixes, la troisième chose que l’on nous sort est « aah mais tes prix sont exorbitants ». Juste pour que vous ayez une idée de ce qui suivra un peu plus bas.

Mal à sa fierté !!

Le burkinabè a mal à sa fierté. Un exemple tout simple, lorsqu’on fait des achats dans une boutique de prêt à porter de marques étrangères, nous ne sommes pas du tout surpris des prix. Au contraire, nous sommes fières d’acheter cher et de dire aux amis le prix élevé auquel nous les avons achetés. Par contre, nous éprouvons de la frustration voire de la honte (il faut le dire clairement) lorsque nous donnons le prix auquel nous avons acheté une tenue d’un créateur local. C’est vraiment déplorable à quel point nous sommes friands de ce qui vient d’ailleurs et renions ce qui est produit de notre culture.
Pour aider les marques locales à s’internationaliser, il faut que l’on apprenne à acheter la marque plus que le vêtement. C’est parce que le vêtement nous plait que nous voulons l’acheter. Par ailleurs, il est important de respecter le travail du créateur et d’acheter au prix prescrit (si tu ne peux pas, eeh bien aux clients suivants) (rire).

Bas de gamme, moyenne gamme, haut de gamme : Vous voulez du haut de gamme allez dans une boutique de haut de gamme, vous voulez de la basse gamme faites pareil !

Chaque marque en principe à une cible et cette cible définit dans quelle catégorie elle « joue ». Le hic est qu’au Burkina, les marques, dès le départ ne définissent pas dans quelle catégorie, elles veulent ou doivent se lancer. Ce qui peut expliquer la mauvaise compréhension en ce qui concerne les prix des produits. Plusieurs marques connaissent un début florissant et finissent par sombrer. N’ayant pas pris conscience dès le lancement de la marque, de l’importance du ciblage, la marque se dévoile au public dans l’unique but de se faire connaitre et de trouver clients. Ce qui n’est pas mal. (Il faut bien se faire connaitre pour maximiser son profit).

Cependant, cela se fait en suivant des règles : il ne suffit juste pas de se faire connaitre, il ne suffit pas qu’aux trois premiers mois de votre lancement vous amassez des sommes faramineuses ; Ce qui capital, en mode, c’est savoir définir très exactement à qui on veut faire connaitre notre marque, à qui elle s’adresse précisément et le faire savoir surtout au public. Il faut savoir se faire une clientèle fidèle, savoir poser une image de marque forte. Dans ce cas de figure, vous n’aurez pas nécessairement besoin d’une communication de masse. (Vous allez éviter de taper sur les nerfs des gens sur internet. À vrai dire y a de ces marques là pff, on est fatigué des photos à longueur de journée, (rire)).

Il est essentiel d’aller vers les professionnels pour avoir une expertise avant de lancer sa marque. Vous ne pouvez pas vous plaindre à tout bout de champ de l’état embryonnaire de la mode burkinabè si vous n’y mettez pas du professionnalisme. J’aborderai la communication de mode dans un article que je prépare.

Il faut donc permettre aux clients de savoir exactement dans quelle catégorie vous vous situez dans le sens où, si un client décide de passer la porte de votre boutique, que les choses soient déjà claires dans son esprit : il sait par exemple que votre marque est de moyenne gamme (accessible) et en conséquence qu’il vient chez vous, sachant que c’est une marque à sa portée ; Il veut de la haute gamme, il va dans une boutique haut de gamme, il veut de la basse gamme, il saura où aller. Par ailleurs, que ce soit du bas de gamme, de la moyenne ou de la haute gamme, le client a conscience qu’au-delà de ce qu’il achète, il achète une marque. (Que tu décides de payer une chemise ayant presque les mêmes caractéristiques à 10000fr dans une boutique et 45000fr dans une autre, prend conscience que c’est la marque que tu as acheté et tu assumes.

On se comprend ? (rire).

On se fait la bise et on laisse ces remarques et ajouts en commentaire!!

Bisous bisous !!!

Laisser un commentaire

×
×

Panier